Des professionnels de l'enfance qui s'ouvrent à la pédagogie Montessori

Publié le par Virginie Barlet-Couvet

Un voeu cher à mon coeur est en train de se réaliser : que de plus en plus d'enfants bénéficient de la pédagogie Montessori !
Plus qu'une "méthode", qu'un choix purement pédagogique concernant les apprentissages, il s'agit d'une autre approche de l'enfant, d'une autre reconnaissance de l'enfant.
Respecter le rythme propre à chacun tout en favorisant une vie de groupe riche d'échanges, d'interactions, d'entraide.
Oublier le jugement et favoriser l'estime de soi.
Créer un environnement propice au développement de l'autonomie.
Redonner sa place à la nature dans la vie de l'enfant, lui permettre de créer, avec ses mains.
Et tant encore ....
Mais il ne suffit pas de mettre quelques plateaux dans une classe, de créer un temps d'ateliers en autonomie de 30 minutes par jour, d'avoir un peu de matériel Montessori dans sa classe ou à la maison, de s'inspirer de ce que l'on a lu dans un livre.
C'est déjà ça, c'est un début, mais c'est plus que cela.
C'est toute une ambiance qui se créée, avec de la patience, de la constance.
C'est un adulte qui est garant d'un cadre posé avec bienveillance, cadre qui permettra progressivement à l'enfant d'être de plus en plus libre.
C'est un adulte qui apprend à observer pour connaître l'enfant. C'est la confiance.
C'est un adulte qui quitte sa posture de transmission verticale pour se placer aux côtés de l'enfant.

Pour cela, il est indispensable de se former, de vivre les présentations du matériel, de le manipuler.
Pour cela, l'espace et le temps doivent être repensés, réaménagés.
Pour cela, l'adulte doit parfois réfléchir sur sa posture éducative.


C'est le défi que se sont lancé des enseignantes en poste dans des écoles publiques ou privées en Lozère et des assistantes maternelles. Revisiter leurs pratiques, redonner du sens, pour répondre au mieux aux besoins des enfants.

Maintenant que les neurosciences ont reconnu ce que Maria Montessori a créé de manière empirique, nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les bienfaits de sa pédagogie.
Il ne s'agit pas d'un nouveau courant, d'un effet de mode. C'est beaucoup plus que cela.
Il s'agit d'une prise de conscience. Il s'agit d'offrir aux enfants ce qui leur est indispensable pour développer leur intelligence, et plus, pour se construire.
Il s'agit de nourrir l'enfant de manière globale, en prenant en compte l'entièreté de sa personne.
Il s'agit de permettre aux enfants de développer toutes leurs capacités, de croire en leurs compétences, de leur permettre d'apprendre, quel que soit le domaine qui les intéresse, de conserver leur curiosité, leur joie !

Il y a quelques temps, des parents se sont mobilisés pour ouvrir une école Montessori privée hors contrat comme il en existe de plus en plus. Oui, mais ces écoles coûtent forcément cher et elles ne peuvent être réservées qu'à un petit nombre.
Et les autres enfants ?
Pour qu'un maximum d'enfants puissent grandir en bénéficiant de cette pédagogie, l'idée était simple ! Former les professionnels de l'enfance, ceux qui travaillent déjà aux côtés des enfants ! Leur permettre, en plus de leur expérience, de connaître tous les possibles offerts par la pédagogie Montessori. Former, et aussi accompagner ces professionnels, favoriser les échanges de pratique, réintroduire des potagers dans les écoles, les activités en plein avec la nature ....

Virginie Barlet-Couvet

Commenter cet article