Projet d'ouverture d'école

Publié le

Naissance d'un projet


En 2013, à la demande de parents, l’association Terre de Sens ouvre ses premiers ateliers Montessori pour les enfants. Les demandes sont variées et les temps d’accueil possibles hors temps scolaires restreints.
Rapidement, des demandes d’institutions arrivent pour effectuer des conférences sur la pédagogie Montessori. En seulement trois interventions publiques, ce sont 80 professionnels de l’éducation (professeurs des écoles, psychologues, éducateurs de jeunes enfants, orthophonistes …) qui viennent nous rencontrer. A leur demande, et face à leur enthousiasme d’intégrer cette pédagogie dans leurs pratiques, l’association ouvre des journées de formation.
Spontanément, de nombreux professionnels et familles nous poussent à ouvrir une école où cette pédagogie pourrait être employée pleinement. Le projet d’école naît.
Après plusieurs rencontres, il apparaît que l'implantation d'une école privée hors contrat sur le territoire lozérien s'avère difficile, principalement du fait des distances.
Le projet reste en ligne : qu'il puisse servir de source d'inspiration pour d'autres projets !

Valeurs portées par le projet pédagogique

L’école aura comme structure une association à but non lucratif. Elle sera destinée aux enfants de 3 à 10 ans.
Nous souhaitons :
- une école où l’enfant est acteur de ses apprentissages
- une école respectant le rythme propre de chaque enfant
- une école qui prenne en compte le développement de l’enfant dans toutes ses dimensions
- une école du vivre ensemble favorisant le respect et la coopération
- une école où les enfants se construisent au contact de la nature
- une école de la vie avec des apprentissages concrets et pratiques
- une école transparente et ouverte sur les autres et sur le monde
- une école respectant le socle commun des compétences et connaissances attendues par l’Education Nationale

Pour offrir aux enfants une école qui réponde à toutes ces attentes, nous avons fait le choix de la pédagogie Montessori. Nous nous inspirons également de toutes les méthodes et ressources pédagogiques que nous trouvons utiles et pertinentes pour l’épanouissement des enfants et l’acquisition de leurs connaissances et compétences : pédagogie Freinet, pédagogie de projet, éducation relationnelle …
Nous souhaitons que l’école soit installée au plus proche de la nature. Située en Lozère, elle bénéficiera d’un environnement privilégié. Pour autant, il nous paraît essentiel de fournir aux enfants les opportunités d’aller réellement à la rencontre de la nature. S’émerveiller de sa richesse, découvrir son fonctionnement, mais surtout, vivre avec elle.
Ainsi, nous voulons donner aux enfants la possibilité de concilier vie moderne et respect de la nature, expression de leur personnalité et aptitudes relationnelles, afin de devenir des acteurs éclairés du monde de demain.
Les enfants seront entourés d’une équipe investie pour leur bien-être et leur développement. Ils seront encadrés par des éducateurs formés à la pédagogie Montessori et ouverts à d’autres outils pédagogiques complémentaires respectueux du développement de l’enfant.
Les éducateurs seront secondés par des aide-éducateurs formés ou en cours de formation à la pédagogie Montessori.
Les parents, après avoir reçu une initiation pédagogique, pourront appuyer l’équipe éducative.


La pédagogie Montessori


Maria Montessori est une des premières femmes médecins en Italie au début du XXe siècle. Elle est également philosophe, psychologue et professeur d’anthropologie à l’Université de Rome. Elle est la fondatrice d’une pédagogie scientifique nouvelle basée sur l’observation du développement de l’enfant. Elle s’inscrit dans le courant des pédagogies actives. Ses méthodes pédagogiques innovantes sont aujourd’hui confirmées par les travaux des neurosciences et rencontrent une reconnaissance accrue.
Pour la pédagogie Montessori, éduquer signifie accompagner l’enfant dans toutes ses dimensions : physique, intellectuelle, émotionnelle et sociale … C’est aussi le guider pour qu’il révèle son potentiel.
Pour Maria Montessori, établir la paix durablement est le travail de l’éducation. Elle propose pour chaque enfant une éducation à la liberté, à l’autonomie et au respect, qui pose les fondements d’une société future consciente et responsable.


Une pédagogie où les enfants sont acteurs de leurs apprentissages et apprennent à vivre ensemble


Chaque enfant porte en lui son propre potentiel qui se développe si on lui donne accès à un environnement approprié.
Les enfants au sein d’une école Montessori évoluent au sein d’une ambiance préparée avec soin. Ils disposent d’un matériel pédagogique concret qui leur permet d’être acteurs de leurs apprentissages de façon autonome.
Les enfants sont libres de mouvement et du choix de leur activité. Ils développent leur esprit d’initiative et de décision.
L’ambiance mise en place conduit au calme, et chacun veille au respect du travail des autres. L’enfant apprend à prendre soin de lui, de son environnement et des autres. C’est une école d’un vivre ensemble harmonieux.
Maria Montessori a démontré que l’intelligence se construit par la main. Le matériel permet aux enfants d’explorer le monde et de s’en saisir. Il est destiné à l’activité motrice et à l’activité sensorielle, puis à tous les autres apprentissages fondamentaux.
Grâce à la possibilité qu’offre le matériel d’autocorrection, l’enfant, en s’exerçant régulièrement, développe sa concentration et progresse. L’enfant apprend en faisant avec tous ses sens.
Dans toutes les disciplines, les apprentissages se basent d’abord sur la manipulation. L’élaboration et l’acquisition de connaissances passent par l’expérience concrète.
L’enfant découvre par lui-même et comprend le processus ; sa démarche est semblable à celle d’un scientifique : il procède par tâtonnement, par une succession d’essais, avant de découvrir la « règle », le « théorème », qu’il pourra alors intégrer.
Cette pédagogie permet le développement de l’acuité intellectuelle et le passage progressif à l’abstraction, au monde de la pensée.
La pédagogie Montessori favorise le fait que l’enfant apprenne pour lui-même, sans jugement extérieur (matériel autocorrectif, pas de notes, de punitions ni de récompenses).
L’erreur est possible et même valorisée en tant que source de compréhension et de perfectionnement. Cette pédagogie favorise donc la confiance en soi.
Dans une école Montessori, les enfants sont en groupe d’âges mélangés (3 à 6 ans et 6 à 10 ans). Ce mélange des âges aboutit à la collaboration des enfants entre eux, à une entraide mutuelle, à l’échange, à l’émulation au sein du groupe et au développement de relations sociales riches.


Le rôle de l’éducateur


La pédagogie Montessori demande à l’éducateur d’accompagner chaque enfant sur le chemin de son propre développement. C’est une éducation basée sur le respect du rythme de l’enfant. Elle souhaite préserver sa curiosité naturelle et garder intacte son envie naturelle d’apprendre.
Le rôle de l’éducateur est de soutenir les enfants dans l’acquisition de leur autonomie. Il commence par préparer l’environnement à cet effet. Puis, il observe attentivement chaque enfant pour connaître ses intérêts et ses capacités. Il sait ainsi quel matériel lui présenter et à quel moment. Il suit la progression de l’enfant. Il propose de nouveaux apprentissages lorsqu’il sent que l’enfant est prêt.
Il intervient comme une aide et répond aux questions et difficultés que l’enfant rencontre lorsqu’il le sollicite.
Il accompagne l’enfant dans l’expression de ses émotions.
Il sert de médiateur entre les enfants dans le groupe.


Une école de la vie : connaissance de soi, projets et coopération

Les jeux libres


Pour les plus jeunes, les jeux libres sont le plus possible des jeux extérieurs. Si les enfants sont bien-sûr libres de jouer seuls quand ils le souhaitent, ces temps leur permettent d’être ensemble, en dehors de toute consigne, pour créer, inventer, imaginer, expérimenter la relation spontanée à l’autre : entrer en relation, trouver une activité commune, résoudre des conflits ... Sur ces temps, l’éducateur n’a pas un simple rôle de surveillance; il est là pour veiller à ce que chaque enfant se sente bien, accompagner les enfants qui en ont besoin à exprimer leurs émotions, trouver une solution à un problème exprimé …


Les ateliers


Les après-midi à l’école seront l’occasion de temps d’ateliers variés. Ces ateliers pourront être proposés par les éducateurs, des parents ou des intervenants extérieurs.
Ces ateliers permettront d’une part d’améliorer la conscience et la connaissance de soi, le bien-être et l’expression sous diverses formes ; par le biais de la musique, la danse, le théâtre, le yoga, la relaxation, les arts plastiques, la philosophie, la communication bienveillante …
Les ateliers pourront être ponctuels dans un esprit de découverte ou bien programmés régulièrement pour bénéficier des bienfaits d’une pratique fréquente.
Ces activités permettront également le développement de la conscience de l’autre et du sentiment d’empathie, préalables indispensables pour établir une relation à l’autre qui ne soit plus basée sur la rivalité mais sur la coopération.
Ces ateliers pourront également être l’occasion de développer des savoir faire, le sentiment de compétence et l’estime de soi grâce à des réalisations utiles et concrètes. Il pourra s’agir de la transformation des produits cultivés et récoltés (confection de jus de pommes, pain, confiture, fromage …), cuisine à thème, menuiserie, mécanique, construction de cabanes, aménagements du jardin de l’école, artisanat divers : poterie, vannerie, travail du cuir, mosaïque, couture, tissage, tricot et autres travaux de la laine …
Ces ateliers seront aussi des temps favorables pour découvrir, expérimenter et approfondir les connaissances en :
- éducation à l’environnement, connaissance de la nature
- histoire de la Terre, de la Vie, de l’Homme
- langues étrangères et découverte d’autres cultures
- sciences
Enfin, les ateliers seront les temps privilégiés pour pratiquer des activités physiques et sportives, des jeux traditionnels, des jeux de société et des jeux coopératifs …


Les projets


En alternance ou en complément des temps d’ateliers, les enfants pourront travailler à la réalisation d’une production individuelle ou collective de leur choix : exposé, maquette, lapbook, œuvre artistique, organisation d’une fête ou d’une sortie, journal, correspondance, spectacle, expérience scientifique, action de protection de la nature …
Ces projets permettront aux enfants de réinvestir ou d’acquérir des connaissances, tout en faisant appel à des compétences multiples. Le travail en commun dans un but commun aura des effets positifs sur la capacité de réflexion des enfants, leur esprit critique, leur capacité à prendre en compte l’avis et les idées des autres, leur persévérance, leur capacité à s’entre-motiver et à chercher des solutions aux difficultés qu’ils rencontreront …


Le temps de rassemblement quotidien


C’est un temps d’expression, d’échanges et d’écoute privilégié. Chacun peut alimenter ce temps en parlant d’un événement qui lui tient à cœur, en parlant de ce qu’il aime et de ce qui lui déplait, en présentant un objet qu’il a apporté, en posant une question …
C’est aussi un temps d’apprentissage particulier, fonction de l’âge des enfants : chanson, comptine, jeux de doigts, histoire ou conte, présentation d’une notion ou d’un matériel spécifique, leçon collective…
C’est le moment de présenter les activités de l’après-midi, de parler des projets, et, pour les enfants, d’énoncer leurs souhaits.
Le vendredi, ce sera le moment de redistribuer les responsabilités pour la semaine suivante.


Les responsabilités


A tour de rôle, les enfants choisiront des responsabilités qui les amèneront à participer activement à la vie collective. Il s’agira par exemple de préparer pour tous l’encas du matin, de mettre ou de débarrasser la table, de ranger ou de nettoyer, de prendre soin des plantes de la classe ou des animaux …


Le conseil d’enfants


C’est une réunion hebdomadaire qui réunit les enfants de tous âges.
Les enfants élisent un responsable du conseil; c’est lui qui préside les débats, donne la parole et distribue les tâches à d’autres enfants : faire un compte rendu, veiller au temps de parole, lire le « cahier de râlage » ou le contenu de la boîte à questions …
C’est le lieu où les enfants peuvent exprimer ce qui leur convient ou ce qu’ils aimeraient voir améliorer dans le fonctionnement de l’école.
C’est le lieu où l’on prend collectivement des décisions qui concernent tout le monde : décision de participer ou non à un événement, de ce qu’on fera pour y participer, sélection de ce qui sera planté dans le potager commun, choix des ateliers que l’on aimerait mettre en place, élaboration ou modification d’un règlement intérieur …


Une école où agir avec la nature


Dans une époque axée sur la consommation, l’école souhaite permettre aux enfants de vivre au rythme naturel des saisons; favorisant ainsi une meilleure connaissance de soi et un lien harmonieux entre les individus et leur environnement naturel.
L’école souhaite offrir aux enfants un environnement privilégié avec un jardin directement accessible, et la possibilité d’effectuer régulièrement des ballades.
Ainsi, elle permettra aux enfants de combler leur besoin de mouvement et de jeux libres avec les éléments naturels (terre, sable, eau …).
La nature est pour l’école un support d’apprentissages concrets et un lieu de découvertes, d’expérimentations et d‘expression privilégiée. Elle donne de surcroît un sens aux apprentissages fondamentaux.
Les cueillettes sauvages, les récoltes du potager, les naissances des animaux, les rencontres avec des agriculteurs … seront autant d’occasions de comprendre d’où viennent nos aliments et d’apprendre à les produire nous-mêmes, tout en limitant notre impact sur l’environnement et en favorisant la biodiversité.
Pour ce faire, les enfants seront d’ailleurs invités à être acteurs de l’aménagement de l’école. En fonction de l’espace extérieur disponible, les enfants pourront être amenés, au fil des ateliers, à :
- construire des abris à insectes, un lombricomposteur, voire des toilettes sèches, un poulailler, un four à pain …
- semer ou repiquer des plantes aromatiques et médicinales, aménager une mare … et surtout, mettre en place des potagers individuels et collectifs variés
La nature est évidemment le support d’activités de vie pratique et d’artisanat, occasion de développer son habileté manuelle et sa créativité, de fabriquer soi-même des jeux simples, des présents, des objets du quotidien.
Cette proximité de la nature permettra aux enfants d’effectuer des observations régulières, libres ou accompagnées, qui seront non seulement source d’émerveillement et de curiosité, mais aussi support d’activités artistiques, d’éveil multi-sensoriel, d’expériences scientifiques et d’accès aux connaissances de botanique, zoologie, astronomie, géologie …
Des fêtes en lien avec les saisons pourront rythmer l’année et seront autant d’occasions de projets et de partages.
Le développement d’un club CPN (Connaître et Protéger la Nature) pourra être l’occasion d’approfondir les connaissances naturalistes, de rencontrer des acteurs de la protection de l’environnement, de réfléchir à l’impact des Hommes sur leur environnement et d’échanger avec d’autres acteurs locaux sur les moyens de préserver notre patrimoine naturel. Des actions de protection et de sensibilisation pourront être mises en place sur propositions des enfants.


Une école ouverte


L’école se veut un lieu ouvert sur la nature mais aussi sur les Hommes.
Tout d’abord, cela signifie une école transparente où les parents, mais aussi toute autre personne extérieure, peut comprendre ce qui y est fait.
L’école pourra organiser, au fur et à mesure de son développement :
- des portes ouvertes, des fêtes
- des journées de découverte et de formation à la pédagogie Montessori
- des visites du jardin, animées, pourquoi pas, par les enfants eux-mêmes
Cela signifie également une école génératrice de liens qui cherchera à développer un réseau relationnel stable et soutenant.
Les après-midi seront régulièrement ouverts à des ateliers et des rencontres faisant intervenir les parents, dans leur domaine de compétences ou leur passion, mais aussi des professionnels du secteur artisanal, sportif, agricole et culturel.
Des sorties seront programmées aussi souvent que possible pour partir à la rencontre d’autres personnes dans leur cadre de vie et de travail.
Des projets trans-générationnels pourront être créés pour profiter de l’expérience des anciens, de leur histoire de vie.
L’école s’ouvrira à l’autre, dans sa différence, ses particularités. Découvrir et connaître pour ne pas avoir peur, pour s’enrichir et pour aimer.
Là encore l’art, le sport, l’artisanat et la nature, parmi d’autres possibles, pourront facilement être des vecteurs de liens.
La découverte d’autres cultures se fera de façon vivante et transdisciplinaire par des rencontres bien sûr mais aussi par le chant, la danse, la cuisine, la correspondance …
L’enfant développera progressivement la perception de sa place au sein de la société et des interactions positives qu’il peut avoir avec elle.
Les langues étrangères seront proposées à l’enfant de manière régulière, principalement sous forme de chansons, d’histoires et d’une pratique de communication orale (ateliers animés fréquemment dans une langue étrangère). Plusieurs parents soutenant ou portant le projet ont en effet une langue maternelle étrangère. Cette ambiance favorisera l’ouverture culturelle et l’apprentissage de n’importe quelle autre langue par la suite.

Publié dans Projet d'école

Commenter cet article